Comment soigner un lipoedème ? – L’encyclopédie pour les personnes atteintes

par Dr Nicolas Zwillinger | Sep 21, 2022 | Blog | 0 commentaires

Comment soigner un lipoedème ? – L’encyclopédie pour les personnes atteintes

par Dr Nicolas Zwillinger | Sep 21, 2022 | Blog | 0 commentaires

Précédent Suivant
Précédent Suivant
comment guérir d'un lipoedeme
$

C’est quoi le lipoedème ?

$

Symptômes lipoedème

$

Comment savoir si on souffre de lipœdème ?

$

Étiologie : cause lipoedème

$

Lymphœdème ou lipœdème :

$

Types et stades du lipœdème :

$

Combien de personnes sont atteintes de lipoedème ?

$

Comment guérir d’un lipoedème : traitement conservateur ou chirurgical ?

$

Peut-on avoir un lipoedème sur le ventre ?

$

Qui opère le lipoedème en France ?

$

Prise en charge ou remboursement du lipoedème

$

Le déroulement de l’opération lipoedème

$

Quand observe-t-on le résultat d'une liposuccion ?

$

Les cellules graisseuses reviennent-elles après la liposuccion ?

$

Que faire contre le lipoedème ?

$

Peut-on opérer un lymphoedème associé au lipoedème ?

$

Lipœdème avant après

Le lipœdème est courant, mais étonnamment peu connu. Comment soigner un lipoedème ? Si vous êtes arrivé sur cette page web, vous avez probablement une idée de ce que c’est et vous avez peut-être lu quelques articles à ce sujet sur Wikipedia ou sur une autre ressource en ligne.

Connu sous le nom de maladie des “ jambes poteaux ” et “ jambes lourdes ”, le lipoedème est une maladie chronique qui, bien que méconnue dans notre vie quotidienne ainsi que dans la societe des médecins, concerne une femme sur neuf 1.

C’est quoi le lipoedème ?

Pathologie chronique et progressive, le lipoedème est lié à un trouble de la répartition de la graisse des membres inférieurs et/ ou supérieurs . Elle est caractérisée par des dépôts de graisse disproportionnés sous-cutanée, une insuffisance veineuse superficielle des extrémités inférieures, une fragilité des vaisseaux capillaires de la peau des zones touchées, une sensibilité significative à la palpation et une absence de réponse aux régimes et au sport.

Assez souvent, les patientes atteintes de lipœdème signalent une croissance anormale du tissu adipeux sous-cutané en cas de stress et/ou de changements hormonaux. Les patientes présentant des stades avancés de lipoedème ont un aspect classique de « jambes poteaux », avec des masses de graisse nodulaire, des bleus spontanés (ecchymoses) et des douleurs. De nombreuses patientes atteintes de lipœdème présentent des symptômes émotionnels, tels que la gêne, l’anxiété et la dépression au fur et à mesure que la partie inférieure de leur corps grossit.

Malgré le fait que cette maladie soit relativement courante, peu de médecins la connaissent. En conséquence, les patientes sont souvent diagnostiquées à tort comme souffrant d’obésité ou de lymphœdème et sont soumises à des traitements médicamenteux inutiles et à un fardeau psychologique dû à la honte corporelle.

Symptômes lipoedème

Les patientes qui en souffrent ont souvent les jambes lourdes et gonflées par rapport à un tronc plus fin. Les membres inférieurs se déforment au fil du temps. 

►A l’adolescence, les patientes identifient les zones touchées par le lipoedème via un dépôt de graisse relativement supérieur par rapport aux filles du même âge. Ces patientes ont souvent le haut du corps plus fin.

► Vers 20 ans, leur cullote de cheval commence à prendre du volume. Le dépôt de graisse commence à se manifester.

► Vers 30 ans, les cellules graisseuses descendent vers le bas du corps – genoux, jambes, chevilles cependant les pieds restent intacts.

► Vers 40 ans, le dépôt de graisse s’aggrave. La face postérieure des bras commence à se révéler par l’amas de graisse. Alors que le stade s’aggrave, le lipœdème peut entraver votre mobilité.

► Vers 50 ans : Au fil du temps et avec l’accumulation de graisse, les vaisseaux lymphatiques se bloquent. Cela engendre un déclin de la circulation du système lymphatique, dont les symptômes sont connus sous le nom de lymphœdème secondaire ou lipo-lymphœdème.

Comment savoir si on souffre de lipœdème ?

Vos jambes ont-elles toujours tendance à vous faire mal ? 

Avez-vous des bleus spontanés sur vos jambes sans raison évidente ? 

Avez-vous remarqué que la forme de vos jambes semblait différente de celle des autres ? Avez-vous l’impression que des sensations de lourdeur vous accompagnent quotidiennement, ce qui vous gêne pour faire du sport voir pour marcher ? 

La méconnaissance du lipoedème entraîne une mauvaise prise en charge ainsi que des erreurs de diagnostic. Il existe des signes cliniques clairement associés pour un auto-diagnostic du lipoedème. 

D’un point de vue clinique, plusieurs symptômes d’intensité variable surviennent en même temps et les critères de diagnostic du lipœdème sont suivants :

Signes cliniques présents sur les zones touchées

  • les gonflements / oedèmes 
  • les bleus spontanés / hématomes
  • la prise de poids
  • la peau est fraîche au toucher
  • la perte de mobilité 

Symptômes ressentis

  • les sensations de lourdeurs
  • les douleurs au toucher
  • l’hypersensibilité à la pression
  • non-acceptation de son corps

Du fait du manque de compréhension du lipoedème et de l’absence de soutien psychosocial pour de nombreuses patientes atteintes de lipœdème, celles-ci présentent souvent des symptômes psychologiques en plus des symptômes physiques.

Par conséquent, il n’est pas rare de voir des patientes souffrant des symptômes classiques et à la fois de troubles psychosociaux : la dépression, l’anxiété et la gêne. 

Il est donc important de chercher de l’aide au niveau thérapeutique ainsi que via la psychothérapie professionnelle, si besoin. 

Étiologie : cause lipoedème 

Pour une maladie comportant de nombreux éléments d’incertitude, la question la plus simple est peut-être : que savons-nous à l’heure actuelle? 

La cause est actuellement peu connue, mais des études suggèrent une origine génétique, avec l’implication d’un gène codant les récepteurs d’œstrogènes. 

Certaines études ont émis l’hypothèse selon laquelle la prédisposition au lipoedème réside déjà dans les gènes des personnes touchées. Les éléments déclencheurs de cette maladie chronique sont majoritairement des changements hormonaux, par exemple pendant la puberté, une grossesse ou la ménopause. 

Lipoedème ou lymphoedème :

Comparaison des différenciations entre lipœdème, lymphœdème et obésité :

différence lipoedème lymphoedème

différences lipoedème lymphoedème et obésité

crédit photo (de gauche à droite) : Lipoedème.France; Centre de Médecine Vasculaire Lyon; American Broadcasting Company, Inc.

En fonction des observations cliniques, le lipoedème survient presque exclusivement chez les femmes, et se manifeste généralement post-puberté. Les patientes touchées par la maladie sont sujet à une atteinte bilatérale et symétrique des membres inférieurs. À l’inverse du lymphœdème, le lipoedème épargne les extrémités : pieds et mains. 

Les patientes trouvent généralement que le haut de leur corps est disproportionné par rapport à leurs membres inférieurs, ce qui peut se traduire par une taille du haut du corps pouvant être de 36, mais avec une taille du bas du corps qui serait de 46. 

Le tissu adipeux sous-cutané du lipœdème est souvent irrégulier et s’arrête à la cheville. L’adiposité est granuleuse à la palpation, mais peut aussi être nodulaire et est significativement sensible à la pression et au toucher. 

Les personnes atteintes de lipœdème peuvent présenter des télangiectasies correspondant à des capillaires sous-dermiques fragiles. Cela explique la raison pour laquelle des bleus spontanés apparaissent facilement dans les régions atteintes même suite à un trauma minimal.

Lorsque le lymphœdème se produit avec un lipœdème, on parle d’un lipo-lymphoedème. La plupart des femmes atteintes de lipo-lymphoedème ont également un indice de masse corporelle correspondant à l’obésité. Une étude réalisée en Allemagne en 2006 suggère que 15 à 17 % des femmes traitées pour lymphoedème présentent également un lipoedème (stade avancé). 

Types et stades du lipœdème :

Classification des 5 types de lipœdème selon la région touchée : 

illustrations : 5 types de lipoedème

Type 1 : atteinte des hanches et des fesses

Type 2 : atteinte des cuisses

Type 3 : atteinte des membres inférieurs en entier (sauf les pieds)

Type 4 : atteinte des bras

Type 5 : atteinte des jambes seules

Comme de nombreuses maladies, le lipœdème a tendance à évoluer avec le temps, de sorte que la gravité du lipoedème peut être classée par stade. Les types 1 à 3 étant les plus courants. 

À noter que les patientes individuelles peuvent présenter une combinaison de stades. Il convient de noter que le degré de souffrance endurée et les symptômes ne sont pas forcément corrélés au stade du lipoedème. 

On distingue actuellement 4 stades de lipoedème : 

illustrations : 4 stades de lipoedème

Stade 1 : correspond à une surface cutanée uniforme avec un hypoderme hypertrophié.

Stade 2 : correspond à une surface cutanée irrégulière avec le développement d’un aspect nodulaire ou massif de graisse sous-cutanée et /ou de lipomes.

Stade 3 : correspond à de grandes excroissances de graisse nodulaire entraînant une déformation grave du contour des cuisses aux chevilles.

Le stade 4 correspond à la présence d’un lipo-lymphoedème.1 

Combien de personnes sont atteintes de lipoedème ?

Ou, pour être plus précis, combien de femmes ont un lipoedème ? Cette affection courante du tissu adipeux, bien que non reconnue par l’assurance maladie, toucherait une femme sur neuf dans le monde selon une étude clinique menée aux États-Unis en 2016. 

Les statistiques épidémiologiques sont limitées, vu que cette maladie est souvent diagnostiquée à tort comme de l’obésité ou un lymphœdème, la plupart des études rapportent que la prévalence du lipoedème est estimée jusqu’à 11% des femmes. Il n’est donc pas facile d’avoir un chiffre juste reflétant la réalité. 

Comment guérir d’un lipoedème : traitement conservateur ou chirurgical ? 

En cas de diagnostic de lipoedème, ni les régimes alimentaires / cures de jeûne ni l’exercice physique n’apporteront les résultats souhaités, car il n’y aura pas de diminution de “graisses malades” dans les zones touchées, vous ne perdrez du poids qu’au niveau des parties des “graisses saines” de votre corps.

Jusqu’à présent, aucune étude scientifique n’a trouvé un remède à cette maladie par le biais de l’intervention médicale.

Comment soigner un lipoedème ? Le traitement du lipœdème dont nous parlons aujourd’hui est généralement le traitement conservateur, il s’agit de la thérapie décongestive ou bien la thérapie compressive (i.e. drainage lymphatique manuel), ce qui favorise la circulation sanguine des zones touchées dans une certaine mesure. Mais ce n’est pas forcément efficace pour éradiquer le lipoedème. Celui-ci n’a que peu de résultat sur l’aspect esthétique des membres. 

Jusqu’à ce jour, l’importance de ces thérapies n’est pas encore vérifiée et aucune preuve clinique forte n’a encore été prouvée. 

Au tout début, la procédure chirurgicale était considérée comme un traitement après échec du traitement conservateur. Aujourd’hui l’intervention chirurgicale est de plus en plus considérée et effectuée comme possible traitement immédiat par l’ensemble du corps médical.

En fait, le traitement chirurgical est le seul moyen avec lequel on remarque un résultat net et durable. Vu que les cellules graisseuses retirées par une lipoaspiration ne se régénereront pas, l’intervention chirurgicale est une méthode efficace et standardisée pour améliorer la qualité de vie des patientes atteintes de lipœdème. Selon une étude clinique aux États-Unis, la qualité de vie des 148 patientes concernées s’est améliorée de 84% et leur niveau de douleur a diminué de 86%. Leur mobilité s’est le plus améliorée dans le stade 3 du lipœdème (96%).

En parallèle, une alimentation saine, de l’activité physique et du sport sont des éléments importants qui complètent et maintiennent le résultat chirurgical du lipoedème. 

Peut-on avoir un lipoedème sur le ventre ? 

Bien que cette accumulation de graisse de lipœdème se produise principalement dans les chevilles, jambes, genoux, les cuisses et les bras, d’autres zones comme le ventre par exemple sont rarement touchées, mais cela reste possible selon une recherche récente aux états-unis. Dans 99% des cas, cette pathologie n’affecte que les membres. 

Qui opère le lipoedème en France ?

En tant que pionnier du traitement du lipœdème, le Dr. Nicolas Zwillinger se spécialise dans la technique de liposuccion WAL depuis 2012 et fait évoluer les protocoles médicaux et chirurgicaux depuis 2018 pour le lipoedème. 

Son expertise de la liposuccion WAL (Water-Assisted Liposuccion) : une technique de pointe créée par HumanMed ™ et pratiquée avec la machine Bodyjet ®. Cela permet de traumatiser au minimum les tissus environnants, permettant ainsi aux patientes d’obtenir des résultats remarquables et durables avec un temps de convalescence plus court et un risque moindre d’effets secondaires post-opératoires. 

Prise en charge ou remboursement du lipoedème 

Presque 100% des patientes posent cette question : L’opération du lipoedème est-elle remboursée par la Sécurité Sociale ?

Le traitement chirurgical était auparavant une option de dernier recours pour les personnes atteintes. Mais elle a maintenant tendance à être de plus en plus reconnue comme solution thérapeutique. 

L’une des grandes difficultés liée au traitement du lipœdème est la couverture par les assurance de ces opérations. Malheureusement, la combinaison d’idées fausses sur l’obésité et le lipœdème, ainsi que le fait que la liposuccion est souvent pratiquée à des fins esthétiques, ont entraîné un refus quasiment universel de la couverture par les assurances. Par conséquent, la prise en charge de l’opération est non remboursée aujourd’hui. 

Nous espérons que grâce à une meilleure sensibilisation #jesuis11pourcent à cette maladie méconnue et à une meilleure compréhension de la nature reconstructive afin d’éliminer le tissu adipeux sous-cutané dû au lipœdème, les femmes atteintes pourront recevoir un traitement correct avec la possibilité d’une aide financière.

Mes engagements - Docteur Nicolas Zwillinger

Le déroulement de l’opération lipoedème

Avant l’opération lipoedème :

Vous recevrez un mail d’ordonnance dans lequel vous trouverez :

  • Vos ordonnances pré et post-opératoire
  • Le contact anesthésiste (RDV à prévoir un mois avant l’opération)
  • Le contact pour la commande de votre panty/bandes biflex et vos bas anti-thrombose
  • La date et l’heure à laquelle vous êtes attendue à la clinique

Une prise de sang vous sera prescrite par votre chirurgien afin de vous proposer un complément en fer avant l’intervention si besoin. Ce bilan est à effectuer 1 mois avant l’intervention et les résultats sont à nous envoyer par mail.

Le jour de l’opération lipoedème :

  • Vous êtes attendue à la clinique le jour de l’intervention, à jeun.
  • Il faudra apporter les bas de contention et votre panty/ bandes Biflex.
  • Lors des admissions à la clinique vous devrez régler les honoraires anesthésistes ainsi que les frais de bloc et d’hospitalisation.
  • Les honoraires de votre chirurgien esthétique seront à régler avant l’intervention ou le jour de l’intervention (plusieurs moyens de règlements sont possibles).
  • Le Docteur viendra vous voir avant l’anesthésie afin de discuter avec vous et de marquer les zones à traiter.

Après l’opération lipoedème :

L’équipe médicale vous contactera dès le lendemain de l’opération afin de prendre de vos nouvelles. En cas de voyage de plusieurs heures pour rentrer chez vous, privilégiez le train ou la voiture (pas de voyage en avion pendant 2 à 3 semaines après l’intervention).

  • Des soins infirmiers (pour les pansements et les injections de LOVENOX pendant 10 jours) vous seront prescrits.
  • Après l’intervention il vous faudra boire beaucoup d’eau, essayez de marcher un peu plus tous les jours (sans forcer).
  • Une prise de sang sera à effectuer 7 jours après l’intervention afin de contrôler votre taux de fer, ainsi qu’un écho-doppler 15 jours après l’intervention (merci de nous communiquer les résultats par mail).
  • Des séances de drainages lymphatiques post-opératoire sont conseillées, 15 jours après l’intervention à raison de 2 séances/semaine pendant 4 à 6 semaines.
  • Une visite post-opératoire au cabinet sera à prévoir 3 à 4 semaines après l’opération, à 2 mois, à 3 mois et 6 mois. Ces visites sont comprises dans le devis.

Quand observe-t-on le résultat de liposuccion ?

Le résultat d’une liposuccion ne peut pas être apprécié juste après l’intervention. Il faut décomposer le post-opératoire en 4 étapes avant d’arriver à un résultat final.

Étape 1 : de J 1 à J 21

Guérison des ecchymoses et des œdèmes post-opératoire

Conseils : La compression et les drainages lymphatiques facilitent la résorption des bleus et œdèmes et réduisent les douleurs

Étape 2 : après J 21

Reprise des activités sociales et sportives

  • La reprise du travail est envisageable selon le contexte professionnel, en tenant compte de votre particularité professionnel
  • Une reprise progressive des sports est préférable 1 mois après

Étape 3 : Après 2 mois

Évolution spontanée des tissus 

Il faut anticiper une période souvent 3 à 6 mois pour le dégonflement des tissus traumatisés provisoirement lors d’une intervention

Étape 4 : Après 6 mois

Appréciation d’un résultat stable 

Une consultation post-opératoire 6 mois après votre intervention avec le Dr.Zwillinger sera programmée afin de faire un bilan de votre rétablissement.

Les cellules graisseuses reviennent-elles après l’opération ?

Il y a dans le corps humain un stock de cellules graisseuses ou adipocytes fixé à la puberté. A partir de la puberté, le stock de cellules ne va plus bouger, donc on parle d’un nombre de cellules graisseuses stables.

On le sait depuis longtemps que les cellules graisseuses ne sont pas des cellules qui se reproduisent ou qui se multiplient. Les adipocytes sont des cellules qui grossissent, prennent du volume et s’hypertrophient.

Il n’y a pas de multiplication cellulaire parmi les adipocytes. Comme la liposuccion est une technique qui va permettre de retirer un certain nombre de volume graisseux, donc un certain nombre de cellules adipocytes on peut dire que la liposuccion va vider une zone précise en terme de stockage de graisse. Puisque les cellules graisseuses ne se reproduisent pas, la zone aspirée ne pourra pas se repeupler de cellules graisseuses.

Ainsi toute liposuccion vide les zones ciblées de leurs cellules graisseuses sans possibilité de retour graisseux dans la zone. Donc, le résultat de lipoedème est permanent.

Que faire contre le lipoedème ?  

Un appel à l’action pour accroître la sensibilisation à cette maladie répandue et souvent mal diagnostiquée ne peut plus être retardé. Les prestataires de soins de santé devraient être incités à diagnostiquer le lipœdème le plus tôt possible et à proposer aux patients les meilleures solutions de prise en charge. 

La meilleure prise en charge comprend une approche multidisciplinaire, engageant des spécialistes de l’angiologie, de la chirurgie plastique ou esthétique, des spécialistes de l’obésité et de l’endocrinologie et de la physiothérapie.

Parallèlement, il faut conduire des études spécifiques pour mieux comprendre la physiopathologie du lipoedème et ainsi concevoir des stratégies thérapeutiques spécifiques.

Peut-on opérer un lymphoedème associé au lipoedème ?

Le lipoedème et le lymphoedème sont deux pathologies chroniques différentes qui sont parfois intriquées et souvent confondues comme elles présentent certaines similitudes au niveau des apparences et symptômes. 

Le lymphoedème est une accumulation anormale de fluide lymphatique, tandis que le lipoedème est une distribution excessive de cellules graisseuses dans les membres inférieurs/ supérieurs. Dans le cadre d’un lymphoedème, lorsque le fluide lymphatique se répand dans les tissus environnants les vaisseaux lymphatiques, il peut provoquer une inflammation et stimuler l’ hypertrophie adipocytaire. 

En pratique clinique, il n’est pas rare que des patientes soient atteintes de lymphoedème associé au lipoedème, au cours de l’opération duquel, le chirurgien plastique élimine sous-cutané l’excès de cellule adipeuse, le fluide lymphatique ainsi que la fibrose tissulaire causées par les deux pathologies. 

Une liposuccion spécialisée – liposuccion WAL – en tant que traitement chirurgical efficace avéré est utilisée pour traiter un lymphoedème associé au lipoedème : le lipo-lymphoedème.

En bref, on peut opérer et traiter avec réussite un lymphoedème associé au lipoedème grâce à la technique adaptée (WAL ou VASER Lipo) avec un temps de récupération court.

Lipœdème avant après 

Opération lipoedème avant aprèes
crédit photo : Dr. Nicolas Zwillinger

Lipoedème avant après, crédit photo : Dr. Nicolas Zwillinger


N’hésitez pas à partager vos expériences sur le sujet « comment soigner un lipoedème ?  » en commentaire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers posts

Réduction mammaire prise en charge et photos avant après 

Réduction mammaire prise en charge et photos avant après 

Une réduction mammaire prise en charge par la sécurité sociale, est-ce possible ? La réduction mammaire, également connue sous le nom de réduction de l'hypertrophie mammaire, est une intervention chirurgicale visant à corriger...

Liposuccion ou cryolipolyse : que choisir ?

Liposuccion ou cryolipolyse : que choisir ?

La cryolipolyse et la liposuccion sont deux procédures courantes visant à éliminer les graisses dans les zones souhaitées par les patients. Cependant, il existe des différences essentielles que vous devez connaître afin de...

Chirurgie plastique et Sécurité Sociale

Chirurgie plastique et Sécurité Sociale

Chirurgie plastique et sa prise en charge par la Sécurité Sociale Rhinoplastie, augmentation mammaire, hyménoplastie… Lors d’une consultation avec votre chirurgien, nous cherchons toujours à savoir s'il vous est possible d'être...

Le top 4 des chirurgies esthétiques pour hommes

Le top 4 des chirurgies esthétiques pour hommes

Les chirurgies esthétiques pour hommes connaissent un essor comme jamais auparavant. Différent de ce que les femmes souhaitent réaliser, les hommes veulent que les résultats exaltent leur virilité et en renforçant leurs...

Liposuccion Vaser : tout ce que vous devez savoir

Liposuccion Vaser : tout ce que vous devez savoir

La liposuccion est un terme générique qui recouvre tous les procédés chirurgicaux d'élimination des cellules graisseuses par aspiration. Les nombreux types de liposuccion font simplement référence aux outils et techniques utilisés pour effectuer l'intervention. Il...

Rupture de prothèse mammaire : que faire ?

Rupture de prothèse mammaire : que faire ?

L’augmentation mammaire est la procédure de chirurgie esthétique la plus courante dans le monde, plus de 1,6 millions procédures ont été réalisées à l'échelle mondiale comme le montrent les données de Statista en 2020. Selon un rapport de l'American Society of Plastic...

Share This